Retour sur l’incroyable feuilleton Bernard Tapis

Bernard Roger Tapis appelé sous le nom simple de Bernard Tapis est connu de tous pour être un homme d’affaire français. Né le 26 Janvier 1943, originaire de Paris, il est âgé aujourd’hui de 74 ans. Elevé dans une famille pauvre, Bernard Tapis est rapidement intéressé par le fait d’être célèbre et d’avoir de l’argent. Homme de caractère doté d’un franc parlé, il est rapidement médiatisé ce qui lui permet de se faire connaître et de pouvoir développer ses activités d’hommes d’affaires. Connu pour ses tours de passe-passe et différentes arnaques financières, il est aujourd’hui en plein jugement pour une affaire vieille de plus de vingt ans.

Retour sur sa vie

Pour percer dans le milieu, Bernard Tapis a d’abord commencé par une carrière de chanteur mais sans succès pour lui. Il enchaîne avec des rôles d’animateur, d’homme politique puis finalement il se lance dans les affaires. Grand passionné de sport et notamment de cyclisme et de football, Bernard Tapis devient le patron du club de football l’Olympique de Marseille en 1985. Il rachète le club pour la modique somme de 1 francs ! Prix symbolique puisque le club est en véritable difficulté financière. De part son investissement dans le club, il recrute de très bons joueurs qui aujourd’hui encore restent connus de tous, tels que Jean Pierre Papin, Eric Cantona, ou encore Didier Deschamps… Bernard Tapis gagne énormément d’argent durant cette période, puisque dans la fin des années 1980 il se situe dans les vingt premières fortunes de France. En 1990, Bernard Tapis rachète la société Adidas, marque spécialisée dans le matériel de sport. Il y voit là un lien entre le sport et l’argent que peut lui rapporter cette entreprise puisqu’elle est connue mondialement et sponsorise de nombreux clubs et athlètes. Il reste à la tête de cette société durant trois ans, il revend ensuite les actions à Robert Louis-Dreyfus.

bernard-roger-tapis

Dernière condamnation

Au cours de sa carrière, Bernard Tapis a plusieurs fois été condamné pour des escroqueries. La dernière condamnation en date concerne la revente de la société Adidas. Il lui est reproché d’avoir fraudé et détourné des fonds publics. Il est actuellement jugé pour « pour escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics par personne privée. » Bernard Tapis reproche à son ancienne banque, le Crédit lyonnais de l’avoir trahit lors de la revente d’Adidas. Il a alors demandé à être remboursé de plus de 516 millions d’euros au vu de la perte économique et morale qu’il juge avoir vécu lors de la vente de la société en 1993. Ce qu’il en est du jugement à l’heure actuelle est que Mr Tapis doit rembourser la somme de 404 millions d’euros à l’Etat. Argent qu’il avait reçu en 2008 pour combler le différend qu’il avait avec son ancienne banque. Le parquet de Paris laisse entrevoir une petite victoire à Bernard Tapis, puisque lors du jugement d’appel, il a été décidé de retarder le remboursement et de l’étaler sur six années. Ruiné ou pas, le feuilleton Bernard Tapis, n’est pas encore fini.